BUT DE CE BLOG

 

TEMOIGNAGE

 

Jésus, mon Sauveur, mon Seigneur et mon Maître, Tu as transformé ma vie.

Véritablement, miraculeusement.

Ce blog T’est dédié.

Ma prière est que j’y écrive animée et inspirée par Ton Esprit, car toute parole venant de moi-même ne peut-être que pitoyable.

Tu vois, j’ai effacé tout ce qu’il y avait sur ce blog avant, car c’était une imposture, un mensonge que je me racontais à moi-même, me disant chrétienne alors qu’en réalité je « faisais » la chrétienne.

Parce que je me racontais le mensonge que je m’étais donnée à Toi, alors que je ne m’étais donnée qu’en partie, ce qui revient à rien du tout.

Parce que tous les articles de ce blog étaient imprégnés d’une fausse interprétation de la Belle est Grande Loi de Dieu. Celle que Tu es venu révéler.

Parce que, aveuglée par l’ennemi, comme tant d’autres croyants avec moi, j’avais transformé, par mon interprétation, cette Belle et Grande Loi de Dieu, cette Loi qui mène en Vie Éternelle, en LOI DE MORT. 

La loi de mort, c’est celle à l’intérieur de laquelle il y a le commandement d’obligation de la mettre en pratique.

Parce que je n’avais pas vu que tout Ton enseignement dénonçait cette loi et qu’elle imprégnait les religieux de Ton époque comme elle les imprègne encore aujourd’hui.

Mais Toi, Tu es venu pour m’en délivrer.

Tu es venu me tirer de la fosse où j’étais, et Tu m’as offert de Nouveaux Yeux.

De la mort spirituelle vers laquelle j’allais, tu m’as englobée en Toi où la Vie abonde dans ta Parole.

Cette parole dans laquelle avant, trompée par l’ennemi, je ne voyais qu’ordres, commandements, exigences, obligations, devoirs, menaces et punitions.

Parce qu’étant sous cette loi de mort, je ne pouvais pas être dans la Foi en Toi.

Je ne pouvais pas être dans ta Grâce et ta Vérité, et  je ne pouvais pas comprendre ce que ton Esprit m’a montré et qui m’a délivrée :

Que la loi de mort, c’est cette croyance, introduite par Satan dans l’esprit de l’homme, que la belle et bienveillante Loi de Dieu est en fait chargée d’un commandement-ordre et qu’il faut que je l’accomplisse dans un esprit d’obligation et de contrainte pour être agréable à Ses yeux.

Que la volonté de Dieu pour moi était que je Lui obéisse sous peine de connaître sa « colère », sa « punition » et sa « vengeance » implacables.

Dans mon aveuglement, Seigneur Jésus, je n’avais pas vu que là où il y a cette loi, il ne peut y avoir de Foi.

Là où il y a peur d’une punition, il ne peut y avoir d’Amour.

Et que là où j’agis par devoir, contrainte et obligation, il y a orgueil.

En effet, comment puis-je faire quelque chose par obligation et contrainte si ce n’est par mes propres forces? Par ma propre volonté?

Et pourquoi accomplir quelque chose par mes propres forces et ma propre volonté si ce n’est parce que je crois que je peux y arriver toute seule?

Que je crois que je peux faire le bien par moi-même?

Et que je peux ainsi me justifier moi-même devant Dieu pour « mériter » son Amour?

Qu’est-ce qui peut me faire croire cela si ce n’est l’orgueil et l’aveuglement le plus total?

Et à qui est-ce que j’appartiens si c’est l’orgueil et l’aveuglement qui m’habitent..?

Pas à Christ en tout cas…

Et quelle est la réalité de ma foi en toi, Jésus si j’appartiens à un autre?

Le jour où j’ai compris cela, où j’ai vu cela dans toute sa clarté, et que, surtout, j’ai accepté d’entendre Tes réponses, le voile s’est déchiré avec une violence inouïe me laissant comme frappée par la foudre.

J’ai cessé de croire que je pouvais devenir une « bonne chrétienne » par mes propres forces, que je pouvais y arriver toute seule par mes propres efforts.

J’ai vu l’insanité de croire qu’il me suffisait  de bien faire attention d’obéir à tous les commandements et de « faire » comme Toi,  Jésus.

Qu’au lieu de me laisser inspirer par Toi,  je devais t’imiter, en attitudes et paroles. A jouer un rôle, en quelque sorte…

Et tout cela parce que je voulais arriver à quoi?

A être une « bonne chrétienne ».

A devenir quelqu’un de « bien », pleine d’amour » et de paix, enfin libérée de toutes les peurs, les angoisses et les souffrances qui m’habitaient.

A me sauver toute seule, en quelque sorte!

Ce jour-là, j’ai mesuré l’incommensurable orgueil et le total aveuglement qui se cachaient derrière ces croyances, toutes issues de la loi et produisant le péché.

J’ai reconnu mon état de pécheresse, c’est-à-dire ma faiblesse et mon ineptie totales liées à mon état d’être humain et que je ne pouvais absolument RIEN faire par moi-même.

J’ai reconnu le besoin absolu d’avoir un maître et que ce Maître, c’est  Toi,  Jésus.

J’ai reconnu que j’avais besoin d’un Sauveur pour me délivrer de cet orgueil, de cette aveuglement, de cet esclavage, de tout ce qui est faux en moi et qui cause toutes ces peines, ces peurs et ces souffrances.

Et que ce Sauveur c’est Toi,  Jésus.

J’ai reconnu que j’avais besoin d’un Seigneur et Maître pour me guider, m’instruire, m’inspirer, m’illuminer, m’habiter.

Et que ce Maître c’est Toi,  Jésus.

J’ai réalisé que moi qui croyais avoir Foi en Toi, je n’avais eu en réalité qu’une croyance emplie du venin de la loi  et que les deux étaient totalement incompatibles.

J’ai vu enfin que c’était pour cela que Tu me paraissais si loin de moi, si difficile à atteindre.

J’ai compris qu’il n’y avait qu’un moyen pour me débarrasser de tout ce venin dont j’étais imprégnée et que ce moyen c’était de me donner totalement à Toi.

Ce qui veut dire accepter d’être totalement changée par Toi, renoncer à tout ce que j’avais pu croire de moi-même. Te laisser me transformer, me renouveller,  me débarrasser de moi-même, afin que Tu me remplisses et  me recrée totalement à  neuf en Toi.

Et c’est alors, alors seulement que le miracle s’est produit.

J’ai commencé à goûter combien il est bon et doux de m’abandonner à Toi, de m’ouvrir à Toi,  de Te faire totalement confiance et de découvrir Qui Tu es Vraiment.

De loin où Tu étais, je me suis retrouvée dans Tes bras.

J’ai commencé à réaliser qu’il ne peut y avoir d’amour véritable, de relation authentique et intime avec Toi sans Foi, c’est-à-dire non pas une croyance intellectuelle comme j’avais avant, mais une révélation, une conviction profonde, une confiance absolue en Toi.

J’ai reconnu que j’avais totalement besoin de Toi, Jésus.

Que j’avais besoin de Ton aide et de Ta guidance, et que seul mon désir de Te connaître, Toi et Ton enseignement, et de Te voir avec des yeux nettoyés de la loi, me permettraient vraiment de m’approcher de Toi, de te re-connaître et de commencer à comprendre vraiment combien tu m’as aimée.

J’ai vu que dans la connaissance de  Toi,  je trouvais toutes les réponses, que Tu comblais toutes mes aspirations, tous mes désirs, tous mes besoins spirituels.

Ce n’étaient plus des mots creux entendus à longueur de cultes dans des chants de louanges ou des prédications, c’était une réalisation évidente, une révélation.

J’ai vu que ce qui soulageait mes fardeaux, comblait mes besoins, apaisait mes craintes et me délivrait de mes chaînes, c’était de Te connaître par Ta Parole et de T’aimer par le lien de la Foi.

Que ce n’était que par ce lien que je pouvais être en communion avec Toi, par le cœur et l’esprit.

Que ce n’était que par ce lien que je pouvais goûter à ta Grâce et à ta Vérité, et sentir en moi le souffle de l’Esprit.

Je l’ai vu, car moi qui croyais connaître la Bible pour l’avoir lue en long, en large et en travers depuis plus de 30 ans, j’ai réalisé que je ne la connaissais pas.

Je l’avais lue au travers du voile de la loi de mort et de l’orgueil.

Je l’avais lue par ma propre intelligence pitoyable d’être humain et cherché à la comprendre par mes propres forces et misérables raisonnements charnels.

Quand je me suis retrouvée dans Tes bras, j’ai ouvert ma Bible et je l’ai lue comme si c’était la première fois. Elle était comme illuminée par Ta présence et ton Esprit, et à présent je Te vois partout dans les Écritures.

Je suis comme un bébé qui apprend à lire et j’ai tout à redécouvrir, avec Toi cette fois-ci, Seigneur.

Je l’ai vu, parce que ma vie n’est plus la même.

Sans le joug pesant de la loi, tout devient  léger, frais, spontané, naturel, plein de joie et de paix.

J’avais de vieilles rancœurs, des ressentiments, des colères, des peurs, des angoisses, des doutes, des sentiments de culpabilité que je traînais avec moi, et contre lesquels je me battais depuis des années, cherchant par mes propres forces, à m’en libérer.

Je les cherche, je ne les trouve plus, et tout cela sans avoir RIEN fait!

Oh! Je sais que je ne suis qu’au début du chemin de cette nouvelle vie en Toi, Seigneur Jésus, et que le voyage est long et semé d’embûches, de hauts et de bas.

Mais je n’ai plus peur, car Tu vis en moi et moi en Toi.

Car à présent je découvre toute la Vie qui bouillonne en Toi, dans ta Parole et en ton Esprit qui me régénèrent.

A présent que je suis libérée de « l’obligation » de le « faire », j’aspire avec joie et enthousiasme à me plonger dans Ta Parole, pour te connaître, découvrir ton Esprit, ta doctrine et tes enseignements, avec un esprit libre et aiguisé par ta Grâce.

Je prie que Tu m’aides à prendre le temps d’écouter Ton Esprit et de lui obéir, non par peur, mais par confiance.

C’est cette Bonne Nouvelle que je veux annoncer à tout ceux qui en ont soif, par Ta Grâce et Ta puissance, mon Seigneur et mon Maître.

Que toutes tes Brebis entendent ton appel et te suivent, que tous ceux et celles qui ont faim et soif de Vérité soient rassasiés et abreuvés en Toi, le Pain et la Source de la Vie éternelle.

Merci.

 

 

 

Publicités

21 Réponses

  1. Chère soeur,
    Merci de ton témoignage, qui nous fait prendre conscience : suis-je, pour ma part dans cette Loi d’amour avec Jésus-Christ ou un faux-semblant ?
    Merci à toi et que notre Seigneur te bénisse
    Ghislaine

  2. Merci, je ressens exactement ce que vous ressentez, et c’est également mon expérience. Daniel

  3. Merci, Daniel, pour votre partage qui me fait chaud au coeur.

    Il est écrit que Jésus nous a affranchi pour la Liberté, alors cela me peine quand je vois tant de personnes glorifiant son Nom mais s’étant lourdement chargées du poids de la loi, sans joie et sans paix.

    Votre bonheur en Jésus est le mien.
    Bien à vous,
    Lénah

  4. je ne comprend pas tout mais c’est se que je veut.
    chantal

    • Bonjour Chantal,
      Si vous avez des questions et si vous voulez que nous échangions par mail, n’hésitez pas, je suis à votre écoute.

      Lénah

  5. Slt bien aimé dans le Seigneur.svp jaimerai apprendre à grandir spirituellement.

  6. Bonjour Maria,

    Tu aspires à grandir spirituellement.

    Spirituellement, cela veut dire « par l’Esprit ».

    C’est donc l’Esprit de Christ en toi qui aspire et qui t’appelle.
    Cette soif qu’il y a en toi vient de Dieu.
    Tu aspires à cette union avec le Seigneur, à être en Christ et Lui en toi.
    Réjouis-toi, car …

    « Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés! » (Matthieu 5:6)

    Cependant, nous ne pouvons pas grandir spirituellement, car qu’est-ce qui grandirait en nous?
    Notre petit esprit humain?
    Nos connaissances?
    Nos petites compréhensions intellectuelles?

    C’est à Jésus de grandir en nous.
    C’est Lui qui désire grandir en toi.

    Et pour que cela soit possible, tu n’as rien à faire.

    Au contraire, tu as tout à lâcher, à t’abandonner à Lui, pour lui faire de la place, cette place qu’Il ne prendra jamais par la force mais parce que tu te seras effacée pour Le laisser entrer.

    C’est pourquoi Jean-Baptiste, dont Jésus a dit qu’il était le plus grand des prophètes, a dit : « Il faut qu’il croisse et que je diminue. » (Jean 3:30)
    .
    N’est-ce pas une Bonne Nouvelle?

    Tu n’as rien à faire, pas d’obligations à t’imposer, pas de fardeaux à te mettre sur les épaules, juste à laisser Jésus grandir en toi par le lien de la Foi.

    Jésus a-t-il prêché : « Grandissez spirituellement! » ?
    Non.

    Mais il a dit :
    « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive. Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. » (Matthieu 16:24-25)

    Qu’est-ce qui peut nous pousser à faire une chose pareille?

    Une seule chose : La Foi

    La Foi en Lui, cette confiance absolue en Lui, ce lien de Vie, ce lien d’Amour et de confiance si précieux qui nous relie à Lui, et Lui à nous, qui nous nourrit, nous éclaire et nous transforme.

    Ce que je désire qui grandisse en moi, c’est la Foi.

    « Ainsi la Foi vient de ce qu’on entend, et ce qu’on entend vient de la parole de Christ. » (Romains 10:17)

    Plus j’écoute Jésus, plus je le vois vivre, être, au travers de sa Parole, plus je plonge profondément dans son enseignement en abandonnant ma propre intelligence pour me laisser inspirer par Lui, pour Le laisser se révéler à moi, et plus ma Foi grandit, et Lui en moi.

    Jésus est le Germe, le grain de sénévé posé dans notre coeur, appelé à grandir par la Foi et à s’épanouir en nous, pour devenir un arbre immense dont les branches accueillent les oiseaux du ciel. (Matthieu 13:31)

    Il n’y a rien de plus essentiel que je puisse espérer pour toi, pour les autres, et pour moi-même.

    • Merci pour cet enseignement ke Dieu te bénisse.

    • merci pour ce témoignage-enseignement ,JESUS tu est plus que merveilleux ,tu nous transforme à ton image dés qu’on te laisse faire ,parceque tu nous connais mieux que nous même

      j’aimerai tant comprendre le sens du verset qui dit: qu’il se charge de SA croix!
      je me vois moi ,avec une énorme croix à charger sur mes épaules,comment faire,je sais que c’est spirituel,(il y a ceux qui ont pris cela mot à mot et qu’ils l’ont fait ,et ont été jusqu’a se faire crucifier)
      peut être as tu un début de réponse pour moi,car si nous devons tout laisser à la croix,comment alors repartir avec sa croix propre et quel est cette croix ,qu’elle en est le sens ,je vous bénis d’avance de me répondre;
      moi,je suis plus que bénie de lire ce témoignage ,cette bonne nouvelle du salut est vraiment un pain délicieux pour les affamés comme mio du peuple de DIEU
      il n’y a rien que j’aime mieux-à part la louange-que les témoignages de JESUS dans le corps de CHRIST ,c’est si fabuleux,on dirait une facette de JESUS à l’infini dans chacune des cellules de son corps
      et il n’y a aucune cellule du corps de CHRIST qui ne soit pas grandiose et qui nous enseigne à l’infini ,nous rassure ,nous bénit nous fait grandir à vitesse grand V amen!

      quel bonne et trés bonne nouvelle,et qu’ils sont beaux les pieds de la méssagère et du méssager de la bonne nouvelle ,nous sommes bénis qu’elle soit venue nous visiter par ce témoignage vraiment puissant amen amen sois bénis peuple de DIEU ,
      merci,d’avoir béni ma soeur et d’avoir transformé sa vie par ton empreinte d’amour et son témoignage nous transforme à ta gloire d’heure en heure et de jour en jour et jusqu’a ton retour amen merci ma soeur

      • Bonjour Fella,

        Merci pour ton partage.

        J’aime beaucoup quand tu dis : « Jésus nous transforme à son image dès qu’on le laisse faire », je trouve cela très juste.

        Avant, j’essayais de changer, de me changer, de m’améliorer par mes propres forces.
        A présent, je me laisse changer. Que c’est doux! Quel miracle!

        Moi aussi je m’interroge sur le sens de ce verset :

        « Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive.
        Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. » (Matthieu 16:24-25)

        Oui, Jésus me demande de me charger de MA croix, mais il a dit aussi dans Matthieu 11 : 29-30

        « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du REPOS pour vos âmes.
        Car mon joug est DOUX, et mon fardeau LEGER. »

        Ce n’est pas une énorme croix dont Jésus parle-là. Pas quelque chose de pesant qui nous épuise, comme ce que tu vis.

        Je ne sais pas si tu as déjà vu un joug, cette barre de bois qu’on pose sur le cou des boeufs pour les conduire, mais c’est quelque chose d’énorme et de très lourd.

        En vérité, un joux doux et léger, ça ne peut pas exister!

        Donc je suis tout à fait d’accord avec toi quand tu dis que c’est dans un sens SPIRITUEL qu’il dit cela, et c’est spirituellement que je le comprends.

        Pour moi, je comprends que Jésus utilise un joug non pas pour me montrer le fardeaux que je DOIS porter, mais pour me dire qu’il va me CONDUIRE, me conduire par la FOI en Lui.

        C’est quand je suis sous loi, la loi noire (voir onglet « loi de vie loi de mort ») que mon esprit humain qui a été envenimé par la notion de condamnation voit quelque chose de pesant et de pénible à porter.

        Quelque chose que je dois m’imposer, une obligation, un devoir, une exigence pénible.

        Mais Jésus t’aime infiniment, il désire que tu sois libre, et personne ne peut être libre avec un fardeau, n’est-ce pas?

        Pour moi, je comprends que Jésus est en train de me dire :

        Ce que tu trouvais lourd et pesant à porter sous la loi noire, quand tu croyais qu’il fallait que tu FASSES des choses pour mériter mon pardon et mon amour, et bien moi, Jésus, je te dis que ce que je te propose c’est doux, léger et un repos pour ton âme accablée.

        Donc, cette croix que Jésus m’invite à porter, MA croix, ce ne peut pas être une chose pesante, puisque tout ce qui était pesant pour nous, nos péchés, nos souffrances, il les a pris sur Lui sur SA croix.

        Comme il me dit MA croix, peut-être que cette croix, c’est ma personnalité, ma petite personne humaine, qui est appelée à mourir en lui. (renoncez à vous-même)

        Peut-être que c’est le service pour les autres, qui est doux et léger, car, en réalité, nous ne faisons jamais rien pour les autres, hormis nous mettre de côté, pour que Lui nous utilise et c’est Lui qui oeuvre.

        Ma soeur, je n’ai pas encore la réponse, et je te remercie d’avoir fait cette demande car elle m’a permis, en te répondant, d’avancer un peu.

        Mais j’ai Foi de la recevoir, car « celui qui cherche trouve, et celui qui demande reçois ».

        N’hésite pas à contacter les frères et soeurs qui m’ont aidée à voir que j’étais sous loi, grâce à quoi Jésus m’a convertie. (Voir Blogroll)

        Moi je ne suis qu’un bébé spirituel de 18 mois, si cette question te taraudes, c’est important de l’honorer en cherchant la réponse, car c’est l’Esprit en toi qui t’y pousses.

        Je t’envoie un message par mail si tu désires poursuivre nos échanges de façon plus personnelle et plus en profondeur.

        Que la Paix soit avec toi!

  7. bonjour, merci pour ton témoignage, je me sens actuellement sur ce chemin de vision clair de moi meme, ma vulnérabilité, mon dépouillement personnel sur moi meme et mes concepts et attachements qui me séparent de la vérité, de DIEU, du CHRIST. je comprend vos propos et le livre qui serait écrit par Jésus:
    UN COURS EN MIRACLES,
    m’aide grandement dans ce cheminement et me guide à la reconnaissance et la vision clair, votre témoignage me conforte. bien a vous, amitié fraternelle…

    • Bonjour Christophe,
      Merci pour ton partage. C’est toujours une joie pour moi de
      rencontrer une âme qui cherche Dieu/Christ/la Vérité.

      Je n’ai pas lu le livre dont tu parles, mais, à un certain moment de ma vie, pas mal d’extraits, qui m’ont toujours apporté du réconfort et des éclairages.

      Cependant, depuis que Jésus s’est révélé à moi, je découvre avec stupeur et émerveillement la Vie et la Lumière qui se cachent dans sa Parole.

      En Lui, je ne les lis plus avec tous les faux concepts humains véhiculés depuis des siècles par les religions, ni avec mon petit raisonnement humain sec et étriqué.

      Moi qui croyais connaître la Bible, je m’aperçois que je ne connais rien, et je la redécouvre pour ce qu’elle est vraiment : pas un livre d’interdits, de condamnation, de menaces ou d’obligations, de choses à faire ou ne pas faire, mais un livre totalement et uniquement spirituel, dont le but est, comme tu le dis très justement, de nous ré-unir à Dieu, à Christ, à la Vérité.

      Je la lisais avant pour être une « bonne chrétienne », comme une bonne élève lit ses leçons, à présent, je la lis parce que j’ai faim et soif de connaître le Christ, de découvrir la Vérité, et qu’elle me nourrit profondément.

      Qu’en penses-tu? Quel est ton rapport avec les Ecritures?

      Si tu désire qu’on échange, sur ce que tu veux en rapport avec ta quête, n’hésite pas à me demander un partage
      par mail.

      Bien à toi, en Jésus,
      L.

  8. bonsoir , je viens de lire votre blog et je suis touchée car je me retrouve dans bien des points !!! Soyez bénie et merci encore

    • Bonjour,
      Merci pour tes encouragements.
      Quand on se retrouve dans tes points, cela ne veut-il pas dire qu’on s’était perdu dans d’autres?
      Je serai très intéressée de savoir quels sont les points qui t’ont touchée.
      Pas pour moi, mais pour toi.
      Je t’envoie un message personnel. Sens-toi libre de me répondre ou pas.
      Que la Paix du Christ soit avec toi
      L.

  9. Bonjour, et merci
    L equilibre, la justice..merci car je m egarais, et en moi je sentais que je glissais sur une pente remplis d obligation de « il faut »..j etais exigeante et je sentais une force dure droite rigide qui me noyait ….je suis depuis longtemps une chercheuse…et je me suis perdue…Mais la Force de l Amour U..n est elle pas une force douce mais I puissante.la justice n est pas rigide elle fluctue elle s adapte ….merci pour tous ces messages…l eau coule naturellement ..et vie simplement..les pieds sur terre et la tete vers le ciel…non pas pour rever mais avec de la hauteur..on ce remet a notre place…particule de vie d un tout ..vu de la haut..tout apparait si simple et tout est en uni…Je Suis…merci

  10. Merci Rose pour ton message.

    Oui, je suis d’accord avec toi, la Vie spirituelle en nous coule comme une rivière, spontanément, librement, joyeusement.

    Ce sont nos croyances dans des commandements, des obligations, des devoirs, des exigences qui font des barrages en nous, empêchant cette Vie régénératrice et guérissante de nous inonder, créant des eaux saumâtres remplies de souffrances.

    Et lorsque nous croyons ainsi, nous essayons de « faire » par nos propres forces, mettant sur nos épaules un fardeau si pénible que nous perdons le goût de vivre, nous nous détournons de la quête spirituelle ou alors, nous nous y accrochons par nos propres forces et notre volonté, nourrissant sans le savoir notre orgueil qui nous emprisonne et nous mène lentement à la mort spirituelle.

    Jésus est venu pour nous libérer de ces jougs pesants posés par les religieux attachés à la lettre et non à l’Esprit de la lettre.
    Il est la source fraîche où nous pouvons enfin soupirer de repos et de soulagement.
    C’est ce que je te souhaite,
    Je suis à ta disposition si tu veux qu’on échange en privé.
    Bien à toi en Jésus,
    L.

  11. Merci Lenah ce se site merveilleux apportant paix, amour, liberté en Jesus en nous. Quand je te lis c’est mon miroir alors continue,ce beau blog et ce ses âmes qui ont soif de vérité d’être libéré de l’esclavage de la loi. Soit bénie petite soeur d’amour.
    À très bientôt
    Ta petite soeur en Jésus du Québec

  12. Merci soeurette, prie pour moi, pour qu’il y ai le moins possible de moi-même dans ces paroles. Si tu l’as vu comme un miroir, je rends grâce, c’est un des buts. C’est de me voir sous loi qui m’a réveillée de mon sommeil de mort.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s